Rechercher

Newsletter

RSS Actualités

  • Le saviez-vous ?

    Saviez-vous que Reflex Nutrition fabrique des suppléments au Royaume-Uni depuis 1996 ? Nous...


Voir tous les articles »

Flux RSS

Aucun flux RSS ajouté

Recherche dans le blog

Quel est donc le problème avec la protéine de Soya ?

C’est plutôt simple, il s’agit des toxines du soja. Les haricots de soja contiennent un certain nombre de toxines naturelles qui sont à la fois toxiques pour les humains et les animaux. La protéine de soja contient encore plus de toxines. Pendant le processus de fabrication, des produits chimiques toxiques supplémentaires vont s’y ajouter, y compris les résidus de l'un de ces produits chimiques (l’hexane), utilisé pour extraire la protéine. Alors, quelles sont les principales toxines du soja ?

Les inhibiteurs de la trypsine

C'est peut-être le pire des coupables. Il est vraiment impensable que les entreprises de nutrition sportive se félicitent d'utiliser la protéine de soja alors que les inhibiteurs de trypsine font partie de ses composants.

Les inhibiteurs de la trypsine, comme son nom l'indique, inhibent l'action de l'appareil digestif de la trypsine et de la protéase. Ce sont deux enzymes essentielles responsables de la digestion des protéines. Oui vous avez bien lu, ils inhibent la digestion des protéines. Pourquoi ajouter des protéines de soja à une poudre de protéine ou de gain de poids en contradiction avec la logique ? Mais il y a pire. Des singes ont été nourris avec un régime alimentaire basé sur un concentré de soja et ils ont développé une pancréatite chronique, un état qui favorise l’arrivée du cancer du pancréas.

Les phytates

Ces toxines ont la capacité de chélater les minéraux, ce qui signifie qu'elles sont capables de se lier à des minéraux dans le système digestif pour en bloquer l’assimilation. Malheureusement, ce processus est tout à fait spécifique à des minéraux essentiels comme le zinc, le calcium, le cuivre, le manganèse et le fer. Les sportifs en particulier, ont des exigences plus élevées pour certains de ces minéraux, notamment le zinc et le fer. L'ajout des protéines de soja est donc totalement contre-productif.

Si vous êtes un homme et que vous voulez optimiser votre taux de testostérone, oubliez le soja.

Si vous voulez construire et maintenir un physique mince, la protéine de soja pourrait entraver vos résultats. Malheureusement, les protéines de soja ont récemment prouvé scientifiquement qu’elles induisaient des niveaux de testostérone inférieurs de 19% chez les hommes. Il est assez difficile de maintenir des niveaux élevés de testostérone avec un entraînement intense, donc une fois de plus, l'utilisation du soja n’est pas approprié.

Est-ce que votre protéine en poudre contient du soja ?

C’est un fait établi de dire que la protéine de lactosérum est inégalée pour la construction musculaire, alors pourquoi les entreprises viendraient compléter leurs produits en utilisant des protéines de soja ? Compte tenu des arguments ci-dessus, la seule raison évidente est d'ordre financier. Si vous fabriquez une poudre de protéine avec du lactosérum et que vous la combinez avec des protéines de soja, l'augmentation potentielle des profits peut être considérable. Les gains sont élevés pour l'entreprise mais plutôt minces pour les athlètes qui veulent optimiser leur régime alimentaire.

La protéine de soja est inférieure en comparaison à la whey, l’œuf et la protéine de lait.

Si la baisse de testostérone et le fait d’interférer avec la digestion des protéines n'était pas suffisants, les protéines de soja montrent également une faible valeur biologique par rapport aux protéines de lactosérum, du lait et des œufs, vous donnant encore plus de raisons d'éviter son utilisation. Ci-dessous sont notés les valeurs biologiques du lactosérum, de l’œuf, du lait et du soja. La valeur biologique est une mesure qui indique la quantité de protéine utilisée par le corps. En termes simples, plus le score est élevé, meilleure sera la protéine.

  • Whey Protein 104
  • Protéine de lait 88
  • Protéine de blanc d’œuf 85
  • Protéine de soja 75

Une autre raison pour laquelle les protéines de lactosérum, du lait et des œufs sont supérieures aux protéines de soja concerne leur plus forte teneur en acides aminés à chaîne ramifiée. La protéine de lactosérum a la plus haute teneur en acides aminés à chaîne ramifiée de n'importe quel aliment. Les acides aminés branchés (L-leucine, L-Isoleucine, L-Valine) ont prouvé qu’ils stimulent la synthèse des protéines et qu’ils aident à la création du tissu musculaire maigre. Ils sont de loin les acides aminés les plus importants pour les athlètes.

Reflex Nutrition a toujours favorisé les protéines de lactosérum et d'autres sources de première classe de protéines comme l'œuf, le lait et aujourd’hui le pois pour les végétariens. En fait, la protéine de lactosérum est la première protéine que nous ayons jamais produite depuis 1996, et pour les raisons indiquées ci-dessus, nous n'avons absolument pas l'intention d’ajouter de la protéine de soja dans nos formulations.

References.

1. JP Harwood et al., Adv Exp Med Biol 1986 199: 223-37 2.

Clinical and biological activity of soy protein powder supplementation in healthy male volunteers.

2007 Apr;16(4):829-33.